Droit de dialogue chez Gwemaline...

Faut-il simplifier l’orthographe?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Faut-il simplifier l’orthographe?

Message  athanase le Ven 4 Sep - 22:21

Une fois encore les "macadémiciens" de la langue française reviennent à la charge. Le journaliste François de Closets vient de sortir un livre "Zéro Faute". Il y prône une simplification massive de la langue française. C’est le nivellement par le bas, parce que certains jeunes ne veulent plus faire l’effort d’apprendre notre langue nous devrions tous écrire en langage "texto". Bientôt quand j’écrirai «Photo» ce sera faux, il vaudra écrire «Foto». Notre langue est belle certes difficile mais est-ce une raison pour la jeter aux orties ? Molière, Hugo, Verlaine, Rimbaud… Au secours, ils sont devenus fous !
Nous avons sur les ordinateurs la supériorité de pouvoir nous tromper et donc de faire des fautes. C’est cette imperfection qui fait de nous des hommes ! Notre langue a des règles qui nous viennent de nos parents de nos grands-parents. L’alphabet est une gamme, la page blanche est la portée, la ponctuation, des silences et des soupirs. Finalement quand on écrit, on compose ! Et combien sont-ils à avoir composé avant nous ? Et ils voudraient que l’on oublie tout ça ?
Si vous trouvez dans ce post quelques "erreurs" n’en veuillez pas à l’auteur car pour lui la faute d’orthographe n’est pas condamnable c’est simplement une lacune d’amour, à trop chérir notre langue il la trompe parfois par excès de caresses.

J’ai écrit ce texte il y à une dizaine d’années mais aujourd’hui, il est toujours d’actualité !

« Ceux qui diététiquement parlant, on soin de leur santé ne mangent pas la peau de la volaille. Serait-ce que regarder en face un frisson définitif leur fait perdre l’appétit ?
Serait-ce qu’il applique à la lettre le vieux slogan soixante-huitard « Sous les pavés la plage » pour arborer en bouche des chairs sans ornements ?
S’il n’est pas bon de boire le bouillon des poules de basse-cour, d’être dindon de farce ou pigeon stratégique, gardons-nous des croupions qui falsifient l’amour !
Nous vivons des temps de vaches maigres. Tout y est allégé ; tout est « light », même le soleil se fait « sunlight ». il y a quelque temps certains bétonneurs de la langue macadémiciens de l’orthographe prétendirent alléger le français…
Erreur Messieurs, le français « light » ça n’est pas pour demain ! »

Et vous ? Quand pensez-vous ?
Evil or Very Mad

athanase

Nombre de messages : 1
Age : 60
Localisation : Rennes
Date d'inscription : 03/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://athanase35.lescigales.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il simplifier l’orthographe?

Message  Gwemaline... le Sam 5 Sep - 13:39

Sujet interessant merci pour cette proposition!

La langue française est un élément de ma culture, un élément dont je suis je l'avoue sans aucune retenue particulièrement fière...

Je suis de tempérament républicain plutôt marqué, la république est aussi pour moi porter haut les couleurs de ce qui nous a construit.

Enfant je parlais peu, et avant de savoir écrire ne parvenais pas à communiquer mes émotions.

Le language, l'écriture, l'échange de mots est devenu pour moi un souffle indispensable où je me régale par la diversité de mots que nous offre la langue française.

Adapter le verbe aux situations, décrire ce que je vis, observe, déplore, porte, et autre au plus juste de ce que cet outil nous permets aujourd'hui.

Je suis pourtant une étourdie de chaque phrases, le briguand du verbe qui se permet d'écorcher, ne prenant parfois pas la peine de me relire, pour restituer l'authenticité de ce que j'ai appris,fachant épisodiquement mes lecteurs les plus attachés à cette grammatique, ou "Saint axe" sans doute que j'ai aussi cette responsabilité à cette dégradation que vous décrivez, que j'encourage ce nouveau language condensé ou phonétique qui altère la beauté de notre langue...

Et pourtant, comme vous, je déplore cet élan de paresse du mot raccourci que je ressends presque en un manque de respect d'un individu qui ne prend pas le temps d'accorder aux mots, à la communication, ce que l'outils lui offre en possibilité.

La réthorique comme la grammaire est pour moi une science précise du language dont je me fais un devoir personnel de m'enrichir, se perfectionner dans cette science mérite la même attention que toutes autres sciences.

Comme toutes sciences elle évolue, une évolution qui nous dépasse et nous déplait aussi, comme toutes sciences nous nous souvenons des bases éssentielles dont nos enfants ne connaîtrons pas l'existence et dont nos parents ne nous ont pas transmis les mots les plus anciens dont seule la curiosité peut nous pousser à faire ressurgir du passé.

Toute génération a créée des mots et l'orthographe qui s'y associe.

Mais j'avoue que je suis aussi inquiète car en chaque changements une mesure intégrait de nouveaus mots sans envisager d'altérer la majorité des verbes.

Des projets comme celui que vous nous décrivez, n'effacerons pas les mots mais boulverserai dans sa globalité la grammaire et l'orthographe dont le schéma qui a construit notre langue Française.

Le projet effrayant qui nous demande de non plus intégrer progressivement la jeune popultation la relève de notre humanité à une culture riche et harmonieuse, mais l'inverse, que les plus anciens se calquent à la nouvelle version moderne du language, la logique de l'adaptabilité me semble relever d'une chronologie.

Apprendre, comprendre, transmettre.

Aujourd'hui la logique proposée est:

Créer, tranmettre et se contenter.

Trop d'actions sont mener sans comprendre le passé ce qui engendre des répétitions de situations, c'est ce que révèle le manque d'intruction.

Que veux devenir la France, sa population et son language, un inovateur LouFoK, ou un certe une institution poussiéreuse à la richesse incomparable?

Pythagore serait fière de cette comparaison avec la partition, devons nous poursuivre cette instruction institutionnelle qui rend musicale notre langue.

Je soutiens haut et fort non pas ce combat car dans l'opposion se trouve souvent le verbe injuste, mais cette résitence qui permet de défendre une cause qui me semble juste, parce dissoudre des milliers d'années de construction est un attentat qui vise notre particularité.

Encore une fois je ne suis pas le meilleur des exemples pour crier au scandale, mais j'ose dire je suis une apprenti de ma langue et j'aimerai poursuivre cet apprentissage du language en me disant que chaque efforts que j'ai fourni, au nom d'une paresse suggérée.

Au commencement était le verbe... abiEric nous dirait le verbe tue le verbe si tu passes par là j'espère que tu participeras à cette proposition de sujet. Sad

Bien cordialement à Vous!

Gwemaline...


Dernière édition par Gwemaline... le Dim 1 Nov - 18:38, édité 1 fois

Gwemaline...
Admin

Nombre de messages : 97
Age : 46
Localisation : 83
Date d'inscription : 19/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.gwemaline.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il simplifier l’orthographe?

Message  Taquin le Mar 15 Sep - 23:40

Le français peut être si beau quand il est appliqué!!

Je serais opposé à un projet d'une telle folie!

Taquin

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 15/09/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il simplifier l’orthographe?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:44


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum